Bienvenue!

Bienvenue!

Nous sommes une organisation regroupant les paroisses militant pour »l’asile à l’église« en Allemagne. Cette organisation est composée de réseaux régionaux comprenant des paroisses prêtes à accorder la protection aux réfugiés politiques menacés d’expulsion, lorsqu’il est prouvé de façon fondée que le retour vers leur pays d’origine n’est pas sans danger. En tant que groupe de travail au niveau fédéral, nous nous engageons pour les réfugiés politiques et pour toute personne qui les soutient en faisant un travail de lobbying et de relations publiques, en faisant paraître des publications, en organisant des réunions et en conseillant les paroisses. Nous recensons et constituons un fonds documentaire sur tous les cas d’asile à l’église et archivons les informations importantes.

Qui sommes-nous?

Le groupe de travail fédéral oecuménique »Asile à l’église« est une organisation dans laquelle se retrouve le mouvement de l’asile à l’église en Allemagne. Dans le groupe de travail fédéral se rassemblent les réseaux régionaux des paroisses protestantes, catholiques et des églises libres, qui sont prêtes à accorder l’asile dans leur paroisse.

Les paroisses accordant la protection aux réfugiés se sentent obligées, de par leur foi chrétienne, de protéger les personnes menacées d’expulsion, lorsqu’il est prouvé de façon fondée que le retour vers leur pays d’origine n’est pas sans danger. Elles se placent entre les réfugiés menacés d’expulsion et les autorités, pour obtenir que leur cas soit de nouveau vérifié et pour empêcher une expulsion.
Haut de page

Que faisons-nous?

Le groupe de travail fédéral s’engage pour tous les réfugiés qui ont cherché protection dans les paroisses et accordent un soutien aux personnes qui défendent les réfugiés.

Sur la base de la »Charte de Groningen« le groupe s’engage à défendre les droits et la dignité des réfugiés.

Dans ce but, le groupe

  • informe le public sur le thème »Asile à l’église« en faisant paraître des prises de position, des communiqués de presse et autres publications,
  • fournit une aide-conseil juridique, théologique et pratique aux paroisses qui accordent l’asile à l’église,
  • organise des conférences et des réunions,
  • fait un suivi documentaire et évalue les cas d’asile à l’église,
  • est en contact avec les responsables politiques et religieux

Contacter

Ökumenische BAG Asyl in der Kirche e.V.
Zossenerstr. 65
10969 Berlin

Tel. +49 30 25 89 88 91
Fax. + 49 30 69 04 10 18

e-mail: info@kirchenasyl.de
www.kirchenasyl.de

Nous nous finançons uniquement par des dons, des cotisations volontaires ainsi que par l’intermédiaire de notre fondation. Vous pouvez verser vos dons au compte suivant:
BAG Asyl in der Kirche

Informations générales

Qu’est-ce que »l’asile à l’église«?
»L’asile à l’église« est la protection temporaire accordée à des réfugiés sans statut légal, menacés de torture et de mort dans leur pays en cas d’expulsion, ou à des réfugiés pour lesquels un retour vers leur pays signifie un retour vers des conditions de vie inhumaines et socialement inacceptables. Lors de »l’asile à l’église«, tous les aspects juridiques, sociaux et humanitaires sont pris en compte et examinés. Dans de nombreux cas, il a été prouvé qu’il est nécessaire de revérifier les décisions des autorités et qu’une seconde demande d’asile a de bonnes chances d’aboutir.

»L’asile à l’église« – une action avec des chances de réussite?
Les chiffres relevés par le groupe de travail fédéral en 1996 et 2001 ont montré que dans plus de 75% des cas d’asile à l’église une solution avait été trouvée et que dans ces cas les réfugiés ont évité d’être exposés à des traitements inhumains et à un état dangereux pour l’intégrité personnelle et la vie des intéressés.

Qu’attend-on de la paroisse?
La paroisse met à la disposition des réfugiés les locaux (habitation, cuisine et sanitaires) ainsi que les moyens nécessaires pour survivre (aliments et éventuellement vêtements). Elle mobilise un groupe de volontaires qui offrent une aide précieuse au bureau et aux employés de l’église et qui accompagnent les réfugiés dans leur quotidien. La paroisse facilite le séjour des réfugiés en leur donnant certaines tâches à accomplir dans la paroisse.

Comment est financé »l’asile à l’église«?
Un »asile à l’église« est financé par des dons. Ces dons viennent, si possible, des membres de la paroisse ou de paroisses voisines. Parfois, certains réseaux locaux disposent de fonds qui peuvent être utilisés pour combler des manques.

Combien de temps dure un »asile à l’église«?
La paroisse doit s’attendre à ce que »l’asile à l’église« ne se termine pas en quelques jours. Cela peut durer des semaines, voire des mois. C’est pourquoi il est important de se fixer des repères dans le temps pour vérifier les avancées. (voir ci-dessous)

»L’asile à l’église« a-t-il des conséquences juridiques pour les paroisses?
»L’asile à l’église« ne fixe pas d’autres normes juridiques que celles prévues par la Constitution et par le droit international. Mais tout »asile à l’église« présume que l’action émanant de l’état a négligé, voire même tout simplement bafoué, dans un cas ou l’autre, des normes juridiques fondamentales. Des demandes d’asile conventionnel, des demandes de statut subsidiaire ou des demandes de permis de séjour pour raisons humanitaires (§ 25 alinéas 4 et 5 de la Loi sur le Séjour) ainsi que les cas difficiles présentés devant les Commissions traitant des cas difficiles et les pétitions peuvent être rejetés, bien que les faits exigent impérativement une protection et s’opposent à une expulsion forcée vers le pays d’origine. La conscience des chrétiens peut donc être en contradiction avec les normes et les mesures émanant de l’Etat et conduire ainsi à des violations des règles de droit. C’est pourquoi les personnes qui agissent pour la paroisse doivent être complètement prêtes à assumer l’entière responsabilité de ces actes. Jusqu’à présent les procédures d’investigation qui avaient été ouvertes ont été en règle générale suspendues. Dans des cas isolés, des amendes ont dû être payées.

Est-il nécessaire de rendre public un »asile à l’église«?
Un »asile à l’église« rendu public renforce en règle générale la protection pour les personnes concernées face à une intervention des forces de l’ordre et permet de mettre à jour les faiblesses des procédures de demande d’asile et du droit d’asile. C’est pourquoi il est important de parler publiquement de »l’asile à l’église«. Dans certains cas, il peut être nécessaire de se décider en faveur d’un »asile à l’église« secret, qui ne sera rendu public dans les médias qu’une fois terminé. Dans tous les cas, rendu public ou non, les autorités concernées doivent être informées que telle personne jouit de »l’asile à l’église«.

Lignes directives de »l’asile à l’église«

  • Les paroisses accordant »l’asile à l’église« s’engagent pour toute personne menacée d’expulsion et mise en danger de mort ou de privation de liberté et pour toute personne pour laquelle un retour vers son pays signifie un retour vers des conditions de vie inhumaines et socialement inacceptables.
  • Elles s’engagent également pour les droits ancrés dans la Loi Fondamentale tels que le droit à la protection de la dignité humaine, le droit à la liberté individuelle et le droit à l’intégrité corporelle.
  • Les paroisses accordant »l’asile à l’église« se placent entre les autorités compétentes pour mettre les expulsions à exécution et les réfugiés, afin de gagner du temps pour des négociations ultérieures, pour utiliser toutes les voies de droit et pour faire valoir le droit à la protection, pour imposer une procédure d’asile plus juste (Intercessio).
  • Les paroisses accordent leur soutien en général publiquement et toujours de façon non-violente. Elles ne revendiquent pas un espace vide de droits. L’Etat peut à tout moment faire valoir son droit d’intervenir pour mettre l’expulsion à exécution. Les paroisses accordant »l’asile à l’église« utilisent les médias afin de protéger les réfugiés et de rendre transparentes les procédures. A cette fin ils défendent leur cas par des arguments valables et assument la responsabilité de leur(s) action(s) en toute conscience.
  • La publication d’un cas individuel »d’asile à l’église« a pour but de signaler qu’il est nécessaire d’appliquer plus généralement une politique d’asile plus équitable.
  • »L’asile à l’église« est la dernière tentative légale (ultima ratio) pour une paroisse pour soutenir des réfugiés en leur accordant une protection temporaire, afin que soit revérifié très consciensieusement leur droit à la protection garanti par la loi.

Ökumenische Bundesarbeitsgemeinschaft Asyl in der Kirche e.V./ CCME – Churches’ Commission for Migrants in Europe (2010):
Le jour de l’intercession et de la mémoire des morts aux frontières de l’Union Européenne 2010: Materialien zum 20.6.2010_francais

Informations, intercessions et suggestions d’organisation

Bleiben Sie informiert

Kirchenasyl unterstützen